Les bons sentiments comme excuse de l'impunité permanente

Si certains avaient encore quelques doutes sur la démission généralisée des pouvoirs publics, le jugement rendu ce soir à Lille devrait ouvrir les yeux aux derniers sceptiques. Le tribunal correctionnel de Lille a en effet relaxé deux couples de parents d'enfants roms qui avaient mendié à un carrefour. Pourtant la peine requise était toute symbolique : un mois de prison avec requise. Mais malgré l'infraction constatée par les forces de l'ordre, la justice a préféré fermer les yeux.

Cet énième épisode laxiste confirme le laisser-faire des pouvoirs publics qui cèdent aux bons sentiments plutôt que d'appliquer la loi républicaine. Depuis 8 mois le nombre de camps de Roms illégaux a explosé. Le gouvernement parle de 15 000 Roms mais ils sont en réalité plus de 100 000. Et avec l'accès de la Roumanie et de la Bulgarie dans l'espace Schengen en 2014, combien seront-ils demain ?

On importe la misère de l'Europe entière, alors que nos compatriotes ont des conditions de vie de plus en plus difficiles. La tension entre les Roms et le voisinage, toujours des quartiers modestes, est maintenant proche du point de rupture.

Les belles âmes qui veulent accueillir toujours plus d'immigrés, ont-elles vu dans quelles conditions ces Roms vivent ? Ce n'est pas l'honneur de la République que de laisser des femmes et des enfants vivre dans des bidonvilles où les conditions sanitaires sont celles du Moyen-Age. Ce n'est pas l'honneur de la République que de tolérer des zones de non-droit. Ce n'est pas l'honneur de la République que de fermer les yeux quand des enfants mendient ou des jeunes filles se prostituent. Ce n'est pas l'honneur de la République que d'autoriser les petits ou grands trafics sous prétexte que ces gens vivraient mal dans leur pays.

On assiste à une inversion totale des valeurs. Les bonnes âmes veulent faire passer les républicains qui veulent défendent l'ordre et la loi pour de dangereux réactionnaires. Mais en réalité ce sont ces bonnes âmes qui se rendent complices des pires horreurs. J'invite M. Valls et Mme Taubira sur le camp de Roms de Vigneux dans ma circonscription. Comme il y a peu de chance qu'un tel camp s'installe au jardin d'acclimatation de Neuilly ou au jardin du Luxembourg à Paris, peut-être que ce voyage dans la vraie France leur ouvrira les yeux...

Nicolas Dupont-Aignan
Député de l'Essonne
Président de Debout la République

Thématique 

essai

Body 

Inscrivez-vous pour le Congrès

Vous souhaitez venir toute la journée et participer au vote ? Inscrivez-vous en cliquant ici.

Pour le grand meeting de l'après-midi, entrée libre à partir de 13h30.

Pour recevoir le programme et la listes des intervenants en avant-première, laissez-nous votre e-mail: