François Hollande aura-t-il le courage d'aller au bout ?

Depuis l'éclatement de l'affaire Cahuzac on assiste à une des plus belles opérations d'enfumage pour détourner l'attention des Français des vrais problèmes. Aussi je suis agréablement surpris par les déclarations de François Hollande ce matin.

Depuis novembre je prépare avec mon collègue Alain Bocquet un rapport sur les paradis fiscaux. M. Hollande a repris un certain nombre des recommandations que j'ai faites pour une vraie transparence de la vie politique et une lutte efficace contre les paradis fiscaux. Que ce soit sur la Haute autorité de contrôle, la création d'un parquet financier en charge de la lutte contre la fraude, le recours à des moyens d'investigation et de police exceptionnels pour les enquêtes, l'interdiction du cumul d'un mandat de parlementaire avec certaines fonctions (notamment avocat d'affaires), ce sont toutes des propositions que j'ai faites depuis plusieurs mois. Je ne peux donc que saluer ces déclarations.

Maintenant le plus dur reste à faire : François Hollande aura-t-il le courage d'aller jusqu'au bout ? Les intentions sont louables mais au final tout dépend de l'exécution. Pour ma part je serai extrêmement vigilant sur la mise en œuvre de ces réformes car comme tous les Français je connais trop bien le décalage entre les discours et les actes chez M. Hollande.

Si le Président de la République ne va pas au bout de cette opération "mains propres", les mesures annoncées ce jour s'apparenteront à un ripolinage. La couche de vernis passée par François Hollande sur une République abimée par les scandales et la suspicion ne tiendra pas bien longtemps. Et le retour de bâton sera encore plus violent.

Je pense en particulier à la lutte contre les paradis fiscaux. M. Hollande est resté extrêmement flou. L'obligation pour les banques françaises de publier la liste de leurs filiales est un trompe-l’œil. En effet l'évasion fiscale est surtout le fait de banques étrangères et notamment de banques suisses. De plus le problème ne vient pas des filiales mais des comptes "offshore" qui sont détenus par des contribuables français. Dans le cas de M. Cahuzac aucune des mesures annoncées par François Hollande n'auraient permis de découvrir le pot aux roses. La seule mesure efficace que je réclame depuis des semaines et que M. Montebourg vient lui aussi de demander est la transmission automatique par les banques exerçant en France de tous les comptes détenus par des citoyens français à l'étranger.

Je vois déjà ce qu'espère François Hollande. Comme toujours il va prendre des décisions a minima et se réfugiera derrière Bruxelles pour dire que rien ne peut être fait. Il peut compter sur moi pour ne pas laisser faire ça.

Nicolas Dupont-Aignan
Député de l'Essonne
Président de Debout la République

essai

Body 

Inscrivez-vous pour le Congrès

Vous souhaitez venir toute la journée et participer au vote ? Inscrivez-vous en cliquant ici.

Pour le grand meeting de l'après-midi, entrée libre à partir de 13h30.

Pour recevoir le programme et la listes des intervenants en avant-première, laissez-nous votre e-mail: