Espagne : l’austérité creuse la dette

Le gouvernement espagnol vient d’annoncer que la dette passera de 68,5% du PIB à la fin 2011 à 79,8% en 2012 malgré l’austérité du budget qui vient d’être voté. En même temps que le gouvernement espagnol annonce ces prévisions, les chiffres du chômage s’établissent à 23,6% de la population active et qu’il atteindra 24,3% en fin d’année.

Ces chiffres sont à mettre en rapport avec ceux de la Grèce qui prévoit une croissance négative de -4,5% en 2012 après -6,8% en 2011. Ces performances économiques montrent l'échec de la stratégie européenne choisie pour le continent, c'est-à-dire imposer encore et toujours une rigueur excessive qui est contre-productive si elle n’est pas accompagnée d’une véritable politique de croissance. Nous ne pouvons pas continuer à laisser ces pays s’enfoncer dans la crise à cause d’une politique économique aberrante.

Ce dont la Grèce, l’Espagne, l’Italie, l’Irlande ont besoin ce n’est pas de la rigueur ajoutée à la rigueur. Ces pays ont besoin avant tout de retrouver une compétitivité et pour cela, d’avoir une monnaie moins chère qui permettra de relancer le tourisme, la production locale et qui freinera les importations. La meilleure chose est d’organiser au plus vite une sortie coordonnée de l’euro et la transformation de la monnaie unique en monnaie commune.
 

Nicolas Dupont-Aignan

Député de l'Essonne et candidat à la présidence de la République

Thématique 

essai

Body 

Inscrivez-vous pour le Congrès

Vous souhaitez venir toute la journée et participer au vote ? Inscrivez-vous en cliquant ici.

Pour le grand meeting de l'après-midi, entrée libre à partir de 13h30.

Pour recevoir le programme et la listes des intervenants en avant-première, laissez-nous votre e-mail: