Communiqués de Presse de Debout La République

25 Octobre 2014
Rose horizon

Que tout était facile il y a deux ans et demi ! Le candidat socialiste en campagne repeignait l’avenir aux couleurs du rêve. Lui président, la France réduirait ses dépenses publiques, rééquilibrerait son budget, relancerait sa croissance, inverserait la courbe sinistre du chômage. Les lendemains chanteraient de nouveau. C’était Hollande période rose.

24 Octobre 2014
La France humiliée par Bruxelles

 

Avant de partir pour Bruxelles où il représentera la  France devant les chefs de gouvernement des vingt-sept pays qui sont nos partenaires dans l’Union Européenne, François Hollande a dû reconnaître qu’il avait reçu de la Commission, tout comme l’Italie, l’Autriche, la Slovénie et Malte, un message lui demandant des explications sur le projet de budget 2015 que son Premier ministre a commencé à défendre devant l’Assemblée nationale à  Paris.

 

23 Octobre 2014
La statue du quémandeur

Pendant qu’à l’Assemblée nationale, à Paris, les députés français discutent du projet de budget 2015 que s’apprête à approuver une majorité de plus en plus étriquée, les choses sérieuses se passent à Berlin et à Bruxelles. C’est là que se prennent désormais les décisions qui nous engagent.

A Berlin, où, la semaine passée, Michel Sapin et Emmanuel Macron ont vainement sollicité l’indulgence, la compréhension et la coopération de leurs collègues allemands.

21 Octobre 2014
Frontières ouvertes, immigration incontrôlée : il faut suspendre les accords de Schengen

 Hier, à Calais, 300 migrants ont pris d'assaut des camions embarquant pour l'Angleterre. Les chauffeurs routiers, exaspérés, dénoncent une situation explosive.

 

Des policiers ont manifesté la semaine dernière pour exprimer leur ras-le-bol et dire qu’il ne leur était plus possible d’exercer leur métier face à un afflux considérable de nouveaux clandestins.

20 Octobre 2014
Michel Sapin et Emmanuel Macron vont ramper à Berlin

Michel Sapin et Emmanuel Macron, Ministres d'une France sous tutelle, se rendent aujourd’hui à Berlin, pour rencontrer leurs homologues allemands, Sigmar Gabriel et Wolfgang Schäuble et arracher la bienveillance d'Angela Merkel sur le budget 2015 de la France.

Cette bienveillance aura bien sûr des contreparties : les fameuses réformes structurelles qui ne sont qu’un mirage.

En effet, aucune politique de rigueur budgétaire n'a de chance de réussir si elle ne s'accompagne pas d'une dévaluation monétaire permettant aux entreprises de relancer leur compétitivité et de prendre le relais de la dépense publique, comme l’ont fait les Etats-Unis et la Grande-Bretagne.

Obéir servilement à Mme Merkel, comme s’apprête à le faire le gouvernement Valls, c’est choisir le scénario grec et espagnol.

Pages

essai

Body 

Inscrivez-vous pour le Congrès

Vous souhaitez venir toute la journée et participer au vote ? Inscrivez-vous en cliquant ici.

Pour le grand meeting de l'après-midi, entrée libre à partir de 13h30.

Pour recevoir le programme et la listes des intervenants en avant-première, laissez-nous votre e-mail: