L'impunité zéro des républicains face à l'impunité pour tous des socialistes

 

C'est désormais officiel. Les socialistes ont perdu la tête. Avec la remise du rapport de la "conférence de consensus" au Premier ministre, Madame Taubira vient de mettre le dogme laxiste au centre de la politique pénale française. Comme si notre Justice n'était pas déjà une des plus laxistes au monde !

En toile de fond, il se prépare une nouvelle étape dans la démission de l'Etat français en matière de sécurité et de justice. Ce faisant la délinquance, déjà forte dans notre pays, va encore augmenter. Surtout, la probation au centre du nouveau dogme socialiste va conduire à une inversion des valeurs. La Justice censée défendre les victimes va désormais être l’assurance pour un délinquant de ne jamais finir en prison.

Le gouvernement socialiste s'apprête tout simplement à institutionnaliser l'impunité pour tous. En tant que républicains, nous refusons de voir les lois et les valeurs de la République bafouées ainsi. L'Etat doit garantir la sécurité aux citoyens et non offrir des passe-droits aux délinquants. Contrairement à ce que prétend Madame Taubira, la France est déjà l'un des pays avec le plus de peines en milieu ouvert. Près de 82 000 peines de prison ne sont déjà pas effectuées et 80 à 85% des jeunes auteurs de délits n’ont jamais été confrontés à un magistrat ou un policier.

DLR refuse l'impunité pour tous des socialistes. Nicolas Dupont-Aignan, accompagné d'une délégation de DLR, a donc remis mercredi matin au Ministère de la Justice un contre-rapport baptisé "L'impunité zéro pour les délinquants". DLR fait des propositions fortes et neuves pour une Justice juste mais ferme.

Debout la République se refuse à institutionnaliser cette démission de l’Etat. A l’impunité pour tous des socialistes, nous opposons l’impunité zéro des républicains. C’est le choix que nous faisons pour la sécurité des Français.

Vous pouvez retrouver l'interview de Nicolas Dupont-Aignan dans le Figaro en cliquant ici.

 

NDA sur Itele : Non à l'impunité pour tous de Mme Taubira

Non à l'impunité pour tous de Mme Taubira par dlrtv

 

Dépêche AFP : Dupont-Aignan fait l'éloge de la prison contre "le laxisme" de Taubira

PARIS, 20 fév 2013 (AFP) - Le député et président de Debout la République, Nicolas Dupont-Aignan, a fait l'éloge de la prison mercredi, en faisant ses propositions sur la prévention de la récidive, accusant de "laxisme" la ministre de la Justice Christiane Taubira.

"La prison est utile. Elle neutralise le noyau dur de la délinquance" et a "un devoir d'exemplarité pour le corps social", a déclaré l'élu, qui a symboliquement remis ses propositions à l'entrée du ministère sans être reçu.
Des propositions de réforme pour prévenir la récidive sont remises mercredi, après cinq mois de débat, au gouvernement, alors que la ministre de la Justice Christiane Taubira estime que le "postulat" du "rôle dissuasif de la prison (...) n'est pas vérifié, ni théoriquement, ni à l'usage". Selon elle, il faut développer les alternatives à la prison.

"Cette politique est une pure folie", a estimé M. Dupont-Aignan, selon qui "notre système est déjà très laxiste". Il en veut pour preuve le taux d'incarcération en France, "inférieur à la moyenne européenne".
Parmi ses propositions, l'ancien candidat à la présidentielle (2012, 1,79%) prône la création de 20.000 places de prison supplémentaires, "au minimum". La France compte près de 60.000 places.

Selon lui, "les peines alternatives ne fonctionnent pas" et "il faut les supprimer pour les peines de moins de deux ans. Quand un juge condamne à de la prison ferme, il doit y avoir exécution de la peine".

M. Dupont-Aignan propose également de "supprimer les remises de peine automatiques" et de "renforcer les peines planchers pour les récidivistes", à condition que le magistrat ait toujours son droit de regard.
Pour le président de DLR, les bracelets électroniques ne doivent être autorisés "que dans des cas exceptionnels et seulement s'ils sont mobiles et géolocalisables". Enfin, il propose d'instaurer une véritable perpétuité pour les criminels les plus dangereux".

 

Thématique 

essai

Body 

Inscrivez-vous pour le Congrès

Vous souhaitez venir toute la journée et participer au vote ? Inscrivez-vous en cliquant ici.

Pour le grand meeting de l'après-midi, entrée libre à partir de 13h30.

Pour recevoir le programme et la listes des intervenants en avant-première, laissez-nous votre e-mail: